La vidéo 3D de la catastrophe aérienne andine : la reconstitution technico-scientifique

Alexis Tremblay
Alexis Tremblay

Beaucoup d'entre vous auront vu le film « The Snow Society », nominé pour l'Oscar du meilleur film étranger, qui se concentre sur les aspects dramatiques et psychologiques d'un événement tragique : la catastrophe des Andes, l'accident du vol 571 de l'armée de l'air uruguayenne. qui s'est écrasé sur une crête de montagne en Argentine avec 45 passagers à son bord. Cependant, le film laisse dans l’ombre certains détails techniques de l’histoire. Alors pourquoi ne pas explorer la catastrophe d’un point de vue plus technique ?

Le film suit une équipe de rugby uruguayenne se rendant au Chili pour un match amical. En route, le pilote est contraint de changer de cap, ce qui entraîne un tragique accident dans les Andes, où l'avion s'écrase sur un glacier. Après l'accident, 16 des 45 passagers ont survécu pendant 72 jours dans des conditions extrêmes, recourant même au cannibalisme.

Le voyage à Santiago du Chili

Image

L'équipe de rugby « Christian Brothers » quitte Montevideo, en Uruguay, à destination de Santiago, au Chili, à bord du vol 571 de l'armée de l'air uruguayenne. L'avion, un Fairchild F27 doté de deux turbopropulseurs et d'une envergure de 29 mètres, était utilisé pour des vols civils compte tenu de la situation économique précaire de l'armée uruguayenne.

L'histoire vraie du crash de l'avion dans les Andes : voici comment s'est produit le crash du vol 571

Le vol était censé être un simple voyage au-dessus des Andes, mais les pilotes sont confrontés au phénomène El Niño, qui entraîne des conditions météorologiques extrêmes le long des Andes en raison du réchauffement des eaux et du mouvement d'air chaud et humide qui en résulte vers l'Amérique du Sud.

La voie alternative

Image

En raison du mauvais temps, les pilotes doivent opter pour un itinéraire alternatif, qui les amène à voler vers le sud jusqu'à Malargüe, en Argentine, puis à traverser les Andes plus au sud et enfin à tourner vers le nord jusqu'à Santiago. Cette décision s'avérera fatale.

Le désastre sur les sommets des Andes

Le 13 octobre 1972, l'avion quitte Mendoza mais rencontre également du mauvais temps sur la route alternative. Utilisant le système de navigation VOR et sous-estimant l'effet d'un fort vent contraire, les pilotes pensent avoir franchi les Andes et entamer leur descente trop tôt, provoquant l'écrasement de l'avion dans les montagnes.

Qu'est-il arrivé aux survivants ?

Image

Après l'accident, seuls 16 passagers survivent, confrontés à des conditions extrêmes et recourant au cannibalisme pour survivre. Après 72 jours, deux des survivants trouvent de l'aide, ce qui permet de sauver les autres.